31 octobre 2010

La moto électrique du futur par Vectrix


Créée à l'occasion du salon International de la moto EICMA (Esposizione internazionale del ciclo e motociclo, ça sonne tellement bien en Italien…) qui se tiendra à Milan du 2 au 7 novembre prochains, voici la R Moto Superbike de Vectrix.

Je n’ai pas résisté à l’envie de vous faire découvrir cette superbe moto entièrement électrique dessinée par le designer Erik Holmen et Rob Brady, le créateur du cabinet de design Robrady.
Un bien joli concept motorbike qui laisse imaginer ce à quoi ressembleront les montures des « eco-riders » de demain.

28 octobre 2010

Apple by Matt & Nat : le laptop bag chic & vegan


L’association entre la marque canadienne de maroquinerie vegan venue de Montréal et le géant de Cupertino a de quoi surprendre car elle ne semble pas particulièrement logique de prime abord.
Mais les doutes se dissipent rapidement lorsqu’on découvre le fruit de la rencontre entre Matt & Nat et Apple.


La collection, naturellement baptisée Apple by Matt & Nat, comprend 4 pièces simples et élégantes pour y glisser votre MacBook et, dans les poches prévues à cet effet, vos IPod, IPhone, et même IPad pour les 2 plus grands modèles de la gamme. A l’image des sacs de Matt & Nat, cette ligne d’accessoires écolos et « vegan » est centrée sur le design et va au-delà des modes.



Disponible dans les couleurs obsidiennes classiques de Matt & Nat, gris canon de fusil, turquoise ou nuance de rouge, chaque sac est doublé avec la superbe doublure grise au touché velours de la marque réalisée entièrement à partir de bouteilles en plastique recyclées.

Matt & Nat, marque de l’éco-chic par excellence qu’ecocentric a été le premier à vous offrir en France a été et reste l’un de mes plus grands coups de cœur. Elle est ici consacrée par ce partenariat exclusif avec Apple qui la hisse aux côtés de marques internationales comme Paul Smith ou Mulberry.

Un équilibre des contraires né du mariage des dernières tendances de la mode à une éthique éco-citoyenne. C’est ce qui fait la dualité et l’esprit de la marque Matt & Nat. Et c’est pour ça qu’on l’aime !

Découvrez ICI la collection Apple by Matt & Nat, disponible en exclusivité sur l'Apple Store.

27 octobre 2010

La cosmétique bio débarque chez Nocibé




Exit le violet, le bleu foncé et les néons roses, et place aux beige, blanc, rose poudré, bois naturel, et au vert ! L’enseigne de parfumerie sélective a décidé d'accorder une place importante aux marques de cosmétique naturelle et certifiée bio.
Une nouvelle identité visuelle, un nouveau concept magasin, une offre élargie symbolisée par un nouveau logo en forme de rosace de rubans de couleurs et de 25 à 30 % de références supplémentaires, Nocibé fait peau neuve !


Au-delà du bio, c'est la cosmétique dite naturelle qui arrive en force dans le réseau sélectif de l’enseigne  qui souhaite s’inscrire dans le mouvement d'une consommation responsable, du développement durable. Nocibé fait donc le pari que le besoin de se distinguer, en choisissant des marques différentes, découvertes au cours d'un voyage par exemple, va lui permettre d’accroitre la fréquentation de ses boutiques.


Un positionnement axé sur "une beauté multiple, source de bien-être" qui s’accompagne également de nouveaux services en magasin comme un institut in situ baptisé fort à propos "Le Cocon" qui dispensera une série de soins du visage et du corps.

Cette nouvelle identité visuelle de Nocibé été dévoilée en avant-première à Villeneuve d’Ascq et dans le magasin historique de la rue de Béthune à Lille avant d’être décliné à terme dans les 457 points de vente de l’enseigne.
N°2 en nombre de points de vente (457 dont 90 franchises) et n°3 en chiffre d’affaires (601 M€ en 2009, derrière Séphora et Marionnaud) du marché français de la distribution sélective de parfums et de cosmétiques, Nocibé entend bien renforcer ses 17% de parts de marché et cherche à accroître sa différenciation.
Parmi les marques de cosmétique bio & naturelle de niche qui ont été sélectionnées pour figurer dans les linéaires de l’enseigne de parfumerie sélective, on retrouve certains des chouchous d'ecocentric :
Hévéa


Le concept de la cosmétique bio Hévéa, innovant et unique dans le domaine de la cosmétique, est la garantie même d’une qualité fraîcheur exceptionnelle. Forte de son innovation, HÉVÉA propose la première collection de cosmétiques bio fraîchement préparés haut de gamme : les soins sont faits main, fabriqués en petite série selon un processus exclusif et affichent la date de fabrication. Leurs petites mains expertes ne vont pas devoir chômer pour peupler tous les magasins Nocibé…
Fruitée, fleurie ou épicée, la large gamme HÉVÉA est à même de combler les goûts les plus variés. Sensorielle, elle vous offre un monde d’évasion, d’arômes, de douceur…un véritable éveil des sens…

Unmei


Unmei, qui signifie « destin » en japonais, propose toute une gamme de produits d’aromathérapie et de massage bio (baume, huile, bougie de massage) à base d’huiles essentielles. Des produits pratiques & naturels: rien de tel que de s’adonner à un plaisir simple et naturel pour se sentir bien, être zen... et comme chez unmei, comme pour ecocentric,  il est essentiel que le bio passe aussi par le beau, ils ont emprunté aux japonais ce sens du détail qui les caractérise pour présenter des produits esthétiques, sensuels et ludiques.

Korrès

La célèbre marque grecque, fondée en 1996, propose une gamme complète de soins naturels dédiés au visage, au corps, aux cheveux, ainsi que du maquillage, des produits solaires et des préparations à base de plantes.
Le portfolio de la marque Korres représente plus de 400 références de produits naturels et certifiés bio, disponibles dans plus de 30 pays en grands magasins et via une trentaine de boutiques Korres dans le monde dont 2 à Paris.



Une belle opportunité pour ces jolies marques de cosmétique bio, petites ou déjà grandes, de renforcer leur notoriété et de séduire de nouveaux adeptes !
Merci à Teddy de Planète Beauté pour l'info, et bravo à Nocibé d’enfin faire évoluer les codes de la parfumerie sélective. Gageons que cette petite révolution ne manquera pas de susciter la curiosité des autres chaînes du réseau sélectif.

26 octobre 2010

Labels bio : trop d’information tue l’information ?


Le Label NaTrue a décidé de changer son fusil d’épaule : né au printemps 2009 à l’initiative d’un consortium d’entreprises majoritairement allemandes du secteur de la cosmétique bio (Logona, Weleda, Primavera, …), le label NaTrue établissait de façon claire et lisible une hiérarchie dans les produits labellisés via un système de 3 logos dotés de 1 à 3 étoiles :
Le label NaTrue à une étoile pour les produits dits de Cosmétique naturelle,
Le label NaTrue à deux étoiles pour les produits dits de Cosmétique naturelle certifiée avec ingrédients biologiques,
Et le label NaTrue à trois étoiles pour les produits dits de Cosmétique biologique certifiée.


Pour simplifier, la plupart des critères (substances interdites, pas de tests sur les animaux, etc.) étaient communs aux trois labels qui se distinguaient principalement par les proportions d’ingrédients naturels et bio dans leurs formules.
Or, à en croire les responsables du label bio NaTrue, ce système était trop complexe pour les consommateurs qui assimilaient notamment les étoiles à des astérisques et cherchaient désespérément les mentions auxquelles elles renvoyaient…
Il a donc été décidé, certainement pour le plus grand bonheur de toutes les marques certifiées qui doivent refaire la totalité de leurs packaging et étiquettes, de réunir tous ces logos en un unique logo NaTrue.
Que reste-t-il du découpage en 3 catégories des débuts ? Rien a changé ! Il faut simplement aller sur le site officiel de NaTrue pour vérifier à quelle catégorie le produit labellisé appartient. Simplement ?
Les bonnes résolutions de transparence et d’information se sont donc évaporées au bénéfice, nous dit-on, d’une meilleure lisibilité. En ce qui me concerne, avec le nouveau label NaTrue, je ne dirais pas que le consommateur lit mieux, mais je pense plutôt qu’il ne lit plus…
Pour en savoir plus : www.natrue.org 
Pour comprendre les labels bio consultez notre guide sur ecocentric.fr

24 octobre 2010

Daylesford Organic : l'épicerie bio & raffinée à l'anglaise


Si dans l’imaginaire collectif gastronomie et cuisine anglaise ne font pas particulièrement bon ménage, je vous invite aujourd’hui à balayer cette idée reçue et poussiéreuse pour découvrir le meilleur de l’épicerie fine bio made in UK, j’ai nommé Daylesford Organic.

La maison Daylesford est née en Angleterre dans le comté de Stafford il y a un peu plus de 20 ans. Histoire de famille et de passion autour de terres saines cultivées  naturellement en réponse à l’alimentation industrialisée à outrance et à la pollution des sols qui l’accompagne. Depuis la production : une ferme, des ateliers de fabrication et de nombreux artisans partenaires qui se consacrent à la culture, la récolte et la préparation d’une nourriture vraie et biologique, jusqu’à la distribution, la passion et le raffinement de Daylesford se ressentent dans les moindres détails.

La ferme historique de la marque, toujours entourée des champs et abritant les laboratoires de transformation de la marque accueille également un magnifique concept d’épicerie – restaurant – spa dans lequel on peut déguster ou emporter tous les produits de la marque : à la fois boucherie, boulangerie, poissonnerie, épicerie, maraîcher, crèmerie, cave, … c’est tout l’univers de Daylesford qui s’offre à vous.

Mais la maison Daylesford organic s’engage aussi au partage de ses valeurs et de son savoir-faire. La ferme accueille des classes d’écoliers tout au long de l’année pour des activités saines et ludiques afin de transmettre aux enfants les plaisirs de la cuisine et des bons produits. La ferme offre également à la cantine de l’école voisine des repas biologiques. Daylesford organic c’est aussi une école de cuisine pour les plus grands et la résidence des cours de culture biologique de la Soil Association.


Dans le Hay Barn Spa, vous pourrez vous initier à de nombreuses disciplines comme le Yoga, le Pilate ou les cours de méditation. Vous pouvez également simplement prendre une pause détente et bien-être avec un massage aromathérapique ou les rituels de beauté de la gamme de produits de soin bio maison également disponibles dans certains grands magasins sous la marque Bamford.

Daylesford travaille également en étroite collaboration avec Château Léoube. Une exploitation bio située en Provence qui produits toute une sélection de produits d'épicerie fine bio, dont du vin et de l'huile d'olive bio bien entendu, qui sont également disponibles dans les points de vente de Daylesford pour compléter la gamme.

C’est ainsi que chez l'épicerie fine bio Daylesford chaque produit a une histoire, par sa saveur unique, l’origine de ses ingrédients, les artisans passionnés et le savoir-faire qui lui ont donné vie.

Et si vous n’avez pas la chance de pouvoir aller passer un week-end dans la campagne anglaise, je vous invite à découvrir la marque dans un de ses points de vente à Londres : à Pimlico ou dans le célèbre quartier de Notthing Hill. C’est l’endroit rêvé pour un délicieux brunch sain et raffiné.

La marque vient également de décliner son concept de café-restaurant-épicerie fine dans le centre historique de Munich (Ledererstrasse 3) et une ouverture au Japon est prévue prochainement. A quand la France ???

Le raffinement de Daylesford organic a déjà conquis les magasins Selfridges et Harvey Nichols à Londres et dans le monde. En France c’est sur ecocentric.fr que vous pourrez découvrir en exclusivité une sélection des meilleurs produits d’épicerie fine bio de la marque en attendant je l’espère l’ouverture prochaine d’une boutique à Paris...

Pour en savoir plus : http://www.daylesfordorganic.com

21 octobre 2010

Insolite : le distributeur automatique de chaussures écolo



On connaissait les "après ski", les anglais ont inventé les "après talons" vendus par des distributeurs automatiques à la sortie des boîtes de nuits dans des emballages en carton pas plus grands qu'un paquet de cigarette.

Mais que vient faire cette anecdote sur ecocentric ? Disons que j'ai trouvé le concept de la marque Afterheels tellement insolite, original et marrant que j'avais envie de le partager avec vous. Surtout que ces petites ballerines de secours se trouvent être, en quelque sorte, respectueuses de l'environnement !



Conçues pour soulager les pieds après une soirée en talon haut (car il paraît qu'en Jimmy Choo t'as mal aux pieds), les petites chaussures Afterheels présentent de nombreux avantages : aussi confortables que des pantoufles, imperméables et à même de protéger vos précieux orteils des gravats ou autres bris de verre qui souhaiteraient s'y inviter.

Côté écologie, les ballerines sont fabriquées localement en Ecosse dans une matière naturelle biodégradable, aussi rapidement qu'une feuille de Chêne d'après la marque, (autant dire qu'il ne vaut mieux pas s'aventurer à marcher trop longtemps avec...) pour l'extérieur, et dans un plastique entièrement recyclable pour l'intérieur.



De la mode jetable donc, à 5£ la paire on ne peut l'imaginer autrement,  mais fabriquée localement avec un vrai souci d'éco-conception. Est-ce que ça répond à un vrai besoin ou est-ce encore un gadget inutile qui va venir remplir les poubelles, éco-conception ou pas ?

J'avoue ne pas trop savoir quoi en penser, j'ai donc accordé ce petit répit à ma conscience écologique le temps de vous faire sourire avec cette découverte farfelue.

18 octobre 2010

Le luxe durable gagne la montagne



Dans les stations de Saint Gervais et des Houches, sur le parcours du Tramway du Mont-Blanc et en haut du téléphérique de Bellevue, l'Hôtel du même nom rouvre ses portes après plusieurs décennies d'abandon.

Derrière une façade identique à l'ancien bâtiment, situé au cœur d’un site classé, se cache une construction avant-gardiste où confort et respect de l'environnement se marient habilement. Un hôtel 4* au cœur des pistes du massif alpin,  à 1800 mètres d’altitude, dont l’ouverture est prévue à Noël.



Avec ses douze chambres, son spa et son restaurant panoramique, il permettra au randonneur du Tour du Mont Blanc d’apprécier le confort d'une bonne nuit, à l’alpiniste de s’acclimater avant l'ascension du Mont-Blanc et de pouvoir profiter des bienfaits du spa au retour. L’hôtel peut également accueillir les familles à la recherche d'un séjour authentique en montagne, été comme hiver.

Son décor très contemporain fait la part belle au bois : murs et plafonds en épicéa, parquets et fenêtres en mélèze... Seul le sol du restaurant est en ardoises ; celui-ci est aménagé dans une vaste véranda, qui offre un splendide spectacle sur Chamonix et la chaîne du Mont-Blanc, le panorama complet peut s'admirer de toute part. 



L’hôtel Bellevue, l’un des plus emblématiques hôtels d'altitude et près de deux siècles après sa première construction, poursuit donc fièrement son histoire : celle du premier hôtel « passif » de France. 

L’hôtel Bellevue produit en effet plus d’énergie qu’il n’en consomme. Logique quand on sait qu’il se situe justement sur le territoire communal de la Montagne à l’Etat Pur, Saint-Gervais !

Le projet de reconstruction a été confié en 2008 à l'architecte autrichien Hermann Kaufmann, spécialiste de la construction à Haute Qualité Environnementale. "Il s'agissait  de bâtir un hôtel exemplaire en termes d'impact sur le site et de consommation d'énergie".



L'architecte a choisi de recourir au bois, un matériau naturel et local, qui sera crépi pour que l’aspect de la  façade soit conforme à l'ancienne bâtisse de 1890.

Autre atout du bois : son faible poids permet de l'acheminer plus facilement que d'autres matériaux, et sa rapidité de montage, bien appréciable à cette altitude où on ne peut travailler que pendant les mois d'été ; ici, il aura suffi de deux semaines pour ériger toute la structure bois de l'Hôtel. 

À cela s'ajoutent un chauffage géothermique pour capter la chaleur souterraine tout au long des 7 puits de 100 mètres chacun, et des panneaux solaires pour préchauffer l'eau chaude sanitaire.



L’ancien hôtel Bellevue renaît donc en version écologique pour le plus grand plaisir des skieurs responsables.
Et pour y aller en limitant ses émissions : TGV Paris/Saint-Gervais direct en hiver et montée avec le Tramway du Mont Blanc, train à crémaillère le plus haut de France.

Alors, prêt(e) pour chausser les skis ?

Tarif : Nuitée à partir de 140 €
Pour en savoir plus : http://www.bellevuemontblanc.com

14 octobre 2010

Le yachting de luxe bat pavillon vert



Les yachts de luxe qui emmènent leurs propriétaires millionnaires et leurs invités vers les plus beaux spots de la planète, avalant des tonnes de fuel en chemin, ont toujours été une épine dans le pied des grands de ce monde engagés pour la cause écologique, le Prince Albert en tête.

Mais alors que les super yachts convergeaient récemment vers le rocher pour le 20ème Monaco Yacht Show, une minorité fragile mais déterminée battaient pavillon vert avec d’importants efforts pour réduire la consommation de leur flotte de yachts de luxe.



Paolo Moretti, qui est à la tête de la branche yachting de l’organisme de certification nautique italien RINA, a expliqué à l’AFP que les problématiques environnementales étaient au centre des intérêts des constructeurs depuis quelques années. En effet les propriétaire de ces luxueuses embarcations ne désirent plus seulement l’excellence en terme de confort et de luxe mais sont de plus en plus exigeants sur les performances environnementales et la durabilité de leurs investissements.




Cet engagement et cette prise de conscience des acteurs du yacht de luxe ont été notamment incarnés par le projet WHY (pour Wally Hermes Yachting) présenté au public en septembre 2009.

Ce projet, fruit de la collaboration de la maison de luxe française Hermès et le spécialiste monégasque du yachting et du design que sont les chantiers navals Wally, est un modèle en matière de développement durable.

L’objectif affiché est en effet de réduire de 50% la consommation d’énergie par rapport à un yacht équivalent.



Les principes du projet WHY  sont les suivants :

-          Ne pas rechercher la vitesse à tout prix, objectif incompatible avec la volonté d’économie d’énergie et de préservation des ressources.
-          Optimiser l’isolation du Yacht
-          Développer un système intelligent de gestion de la consommation d’énergie à bord
-          Maximiser l’utilisation de sources d’énergies renouvelables
-          Stocker l’énergie le plus efficacement possible
-          Récupérer et réutiliser l’énergie consommée



Toutes ces spécifications se traduisent par exemple par l’installation de panneaux photovoltaïques à bord (presque 900m²), une motorisation hybride diesel/électrique, un système de récupération et de filtration des eaux usées, l’utilisation de peintures d’étanchéité sans métaux lourds, etc.



Une belle initiative qui a en plus le courage de briser les codes habituels des yachts de luxe avec son design particulièrement innovant et original. Une preuve de plus s’il en fallait que l’on peut faire plus beau tout en respectant davantage notre planète.


(Oui, oui, il s'agit bien là d'une photo de l'intérieur du yacht... Il y a même une piscine !)

Un regret cependant : la maison de maroquinerie-sellerie de luxe Hermès s’est financièrement désengagée du projet depuis, crise oblige ?

Alors tenté(e) par un tour à bord ? Il faudra être patient (et riche) car ni le prix, ni la date de commercialisation ne sont encore connus. Une maquette grandeur réelle a été réalisée pour des tests grandeurs nature. Ouvrez l'oeil la prochaine fois que vous arpenterez le port de St Tropez, sait-on jamais...

13 octobre 2010

Jo Wood Organics : La cosmétique bio rock & glamour



Combiner glamour, rock ‘n roll et un style de vie écologique n’a jamais été aisé à réaliser, mais pour l’ex-mannequin  Jo Wood, épouse de l’artiste et guitariste des Rolling Stones, Ronnie Wood, ce fut un choix il y a 18 ans qui la définit comme l’une des pionnières écologiques et militantes bio de son époque.

Le parcours de Jo débuta en 1989 après une longue maladie lorsqu’elle découvrit que le choix d’un régime diététique entièrement bio améliorait profondément sa santé. Fascinée par le sujet, Jo en vint petit à petit à tout modifier vers le bio, son alimentation, son environnement quotidien, ses produits de beauté.



Cependant, Jo se rendit compte qu’il était difficile de trouver des cosmétiques bio raffinés et sophistiqués. Elle décida alors de les fabriquer elle-même. Après des années à avoir mixé ses propres huiles pour son usage personnel, sa famille et ses amis, dans ce qu’elle surnommait son « laboratoire domestique », 2005 vit officiellement le lancement de Jo Wood Organics, une gamme sophistiquée et « merveilleusement décadente » de soins pour le corps et pour le bain, concrétisant ainsi la vocation de Jo à un style de vie complètement écologique, naturel et bio. Les années qui ont suivi ont vu la marque Jo Wood Organics gagner le respect de toute la profession bio.




La marque de cosmétique bio Jo Wood Organics propose aujourd’hui un trio de soins quotidiens pour le corps : mousse nettoyante, gommage et crème nourrissante en deux parfums délicieux.




En rose, la gamme Tula, qui signifie “calme” en langage Xhosa (Afrique Australe), au parfum inspiré de la découverte des frangipaniers lors d'un voyage de Jo Wood aux îles Fidji.

Aux essences de fleurs blanches avec un cœur exotique de Frangipanier et de Jasmin sur une base d’Ylang-ylang et de Bois de Santal avec une subtile touche d’Anis Vert, cette fragrance est douce et exotique.

En bleu, la gamme Langa, qui signifie "soleil" en langage Xhosa (Afrique Australe), dont la fragrance est un bijou de parfumerie naturelle, véritable rayon de soleil qui illuminera votre journée.

Ce parfum bio de caractère aux senteurs fraîches et épicées combine les notes fraîches de l’Orange et du Citron Sicilien sur une base de Bois de Cèdre et de Vanille avec un cœur fleuri de Néroli.



L’actrice et mannequin star Laetitia Casta est d’ailleurs accroc au gommage pour le corps Langa, qu’elle achète très régulièrement dans une petite boutique à Paris.

En complément de ces  fabuleux soins bio pour le corps, Jo Wood Organics propose également une collection de 4 eaux de toilette bio.



Les parfums Langa et Tula associés aux lignes de soins, idéal pour se maintenir dans une bulle de bien-être tout au long de la journée, ainsi que les parfums bio Amka, une fragrance énergique et spontanée, et Usiku, parfum bio mixte à la fois sauvage et sophistiqué.

Des formules ultra naturelles, une démarche authentique, une belle histoire, Jo Wood Organics avait tout pour me séduire et je suis tombé sous son charme.

Acheter le parfum et la cosmétique bio Jo Wood Organics en ligne sur www.ecocentric.fr

"Eco Bag", le sac écologique par FURLA



Furla, la célèbre maison italienne propose sa vision de la maroquinerie responsable de luxe. Le fruit de cette démarche a donné naissance à la gamme « eco-bags », disponible en exclusivité dans les boutiques de la marque.

Une mini collection de 3 pièces aux lignes et couleurs contemporaines réalisées en cuir blanc tanné végétal, c’est-à-dire sans utilisation de métaux lourds (chrome) mais uniquement des tanins végétaux. Le process innovant permet d’ailleurs de réaliser cette opération à faible température pour permettre des économies d’énergie. Le cuir est ainsi écologiquement traité et 100% biodégradable.




L’étiquette verte pomme accentue le côté pur et « écolo » de la ligne Eco bags de Furla et indique les 3 valeurs de ce projet de mode : éthique, esthétique et durabilité écologique.


La maison Furla qui a vu  le jour en 1927 à Bologne, sous l'impulsion de son créateur, Aldo Furlanetto, compte aujourd’hui plus de 250 boutiques et plus de 1 000 points de vente dans 64 pays.

Elle doit son succès à sa capacité d’innovation et la longueur d’avance qu’elle a plus ou moins toujours su maintenir dans l’univers très compétitif de la maroquinerie de luxe.

D’abord société de commerce d’articles en cuir, les premiers sacs Furla sont apparus dans les années 1970. Leur particularité : un choix de matériaux bien précis, comme le cuir bien sûr, mais aussi des matières plus innovantes telles que le nylon ou le caoutchouc.


La maison a investi sans relâche dans la recherche et la technologie, pour assurer l'innovation constante de ses lignes. Parmi ses créations les plus connues et immédiatement reconnaissables :  le "Gummy bag", réalisé dans les années 1990. Son originalité : il est moulé dans une pièce unique de caoutchouc. On peut également citer quelques années plus tard le "Boarding Bag", complètement transparent, conçu pour faciliter les contrôles de sécurité dans les aéroports.




Mais ces innovations technologiques n'empêchent pas Furla de continuer de miser sur une grande qualité de production réalisée exclusivement en Italie, par de vrais artisans. Des méthodes inspirées des maîtres artisans italiens et une attention toute particulière portée aux détails, conférent à chaque modèle leur touche de luxe à l'italienne.

Un premier pas qui est à saluer mais il reste à la maison Furla de confirmer sa modernité en allant encore plus loin dans son engagement pour une mode plus respectueuse de l’environnement et en généralisant l’utilisation de cuir végétal dans ses collections.

LinkWithin