23 décembre 2010

A découvrir : les biscuits citron & chocolat blanc


Le réveillon, c'est déjà demain ! Pour cette dernière semaine de découvertes gourmandes, il me semblait naturel de terminer sur la plus imparable et irrésistible des gourmandises : les biscuits bio citron & chocolat blanc de Daylesford Organic.

Je vous ai déjà parlé de cette incroyable marque anglaise d'épicerie fine & bio sur le blog (ICI), et là voici leur arme fatale : de délicieux biscuits sablés au citron nappés de chocolat blanc. Le mariage du biscuit croquant et du chocolat blanc épouse la saveur acidulée du citron. Délicieux avec le café du matin, à l’heure du thé ou tout simplement pour une pause gourmande, ces biscuits sont une expérience gustative inoubliable.

Ces biscuits bio sont fabriqués artisanalement selon une recette traditionnelle dans une boulangerie de l'île de Mull, certifiée par la Soil Association. Fabriqués uniquement avec des ingrédients biologiques de première qualité et cultivés selon les normes de la Soil Association, ils ne contiennent pas de graisses hydrogénées ou de conservateurs artificiels, colorants ou arômes, et sont garantis sans OGM.

A découvrir absolument !

Biscuits bio au citron & chocolat blanc : 150g - 4,90€
Découvrir tous les produits d'épicerie fine bio de Daylesford Organic

16 décembre 2010

A découvrir : l'infusion bio Safran, Orange & Miel


Avec un peu de retard (Milles excuses), voici enfin le produit gourmand de la semaine: une infusion de safran bio à l'orange et au miel.

Quelle drôle d'idée me direz-vous ! Il est certain que créer une infusion de plantes avec comme ingrédient star le safran ne semble pas une évidence. Lorsqu'on sait que le safran est extrêmement riche en antioxydants naturels, vitamine A et pro B qui luttent contre le vieillissement des cellules, on comprend davantage.

De plus il ne s'agit pas de n'importe quel safran : c’est au sud du département de Kozani, en macédoine grecque que se trouve le territoire de Krokos où est cultivé l’or rouge grec de la marque, reconnu internationalement comme l’un des meilleurs safrans au monde et protégé par une AOP.

Et pour la petite histoire, le développement de la gamme d’infusions bio de la marque a été rendu possible grâce à un partenariat avec la société KORRES NATURAL PRODUCTS, plus connue sous le nom de KORRES, la célèbre marque grecque de cosmétique bio et naturelle. La marque de soins KORRES s’implique en effet fortement dans la mise en valeur du patrimoine végétal grec  qu’elle utilise elle-même dans ses cosmétiques bio afin de permettre sa sauvegarde et l’amélioration des conditions de vie des producteurs locaux. Grâce à cette initiative, la coopérative de Krokos Kozanis permet aujourd’hui à 1500 familles grecques de travailler décemment, en commercialisant un safran européen, pur à un prix attractif.

J'avais envie que pour une fois on entende parler de la Grèce de façon positive... donc n'hésitez pas à soutenir cette belle initiative et l'économie de nos voisins Européens !

Infusion de Safran bio à l'Orange et au Miel : 10 sachets - 5,90€
Découvrir toutes les infusions bio de safran de Krocus Kozanis

8 décembre 2010

Le greenwashing de Giuseppe Zanotti Design


Greenwashing quand tu nous tiens…

Dans la galaxie chaussure, il y a quelques étoiles filantes : Christian Louboutin, Manolo Blahnik, Jimmy Choo, Pierre Hardy et bien entendu Giuseppe Zanotti.

Le talentueux styliste Italien fait partie de ces quelques designers incontournables qui habillent de grâce les plus beaux pieds de la planète. Et du stiletto à la sandale passe-pouce bijou, chaque création de la marque mérite un vrai coup de chapeau. La dernière, mérite tout simplement un vrai coup de gueule !

Cette superbe chaussure hybride, entre sandale et boots, serait une chaussure écologique… La justification ? Les morceaux de cuir qui la composent seraient des morceaux de cuir récupérés parmi les déchets de l’atelier d’échantillonnage et les chutes de cuir récupérées à même le sol de l’usine. La doublure intérieure serait quant à elle composée de chutes et de différents morceaux de cuir récupérés également puis assemblés.

Si les déchets de l’usine Giuseppe Zanotti Design permettent de construire un modèle aussi gourmand en cuir (la surface mise à plat est très élevée), c’est sans conteste que le chausseur de luxe a fait du gaspillage une véritable institution ! Il serait alors peut-être préférable de revoir les procédés de fabrication de la maison non ? Pour contrer l’argument, il semble que les plus gros morceaux du cuir proviennent d’échantillons de sacs à mains qui auraient été démontés …

Quant à la doublure, félicitations à Zanotti d’avoir découvert qu’on pouvait y mettre du cuir « récupéré » (A vous de vérifier à la maison mais vous ne pensez quand même pas que toute la doublure de vos bottes est faite avec le beau cuir que l’on peut voir sur le haut de la chaussure à l’intérieur… ?). L’absence de coutures visibles à l’extérieur (et qu’on essaye généralement d’éviter sur une doublure pour ne pas filer les collants ou blesser le pied...)  rend cette idée de patchwork de morceaux de cuirs assez improbable. Ou alors à grand renfort de colle ?

Heureusement que les lacets sont en chanvre…



Honnêtement je pense que la maison Giuseppe Zanotti ferait bien mieux de se convertir au cuir tanné végétal (sans métaux lourds) que de découdre 3 sacs et ramasser 4 chutes de cuir pour fabriquer 5 paires de sandales… Aussi belles soient-elles (à 585$ la paire c’est le minimum non ?) !

Pour conclure, je pense que le talent et la classe n’autorisent pas à nous prendre pour des poussins de 2 jours… Et donc, en référence à la célèbre création de la marque ci-dessus, je pense que maintenant il faut arrêter !

7 décembre 2010

Tag Heuer se met à l'heure du développement durable avec Leonardo DiCaprio



Sous l’impulsion de Leonardo DiCaprio, la célèbre marque de montres TAG Heuer, propriété du groupe de luxe LVMH, se met à l’heure du développement durable.

Hier un petit atelier à Saint-Imier, aujourd'hui une véritable légende de l'horlogerie devenue dès 1860 numéro un mondial des montres et chronographes de sport de prestige, TAG Heuer est actuellement  la marque mondiale de montres de luxe avec la plus forte croissance. Plus besoin de présenter cette Maison donc qui depuis 150 ans réinvente l'histoire de l'horlogerie en s'inspirant des sports les plus nobles et joue avec le temps pour en maîtriser son expression la plus infime.

Dans sa course à la modernité (oui le développement durable c’est moderne !) et à la réduction de son empreinte carbone, la maison d’horlogerie lance cette semaine les travaux de couverture du toit des 4 bâtiments de son usine de La Chauds-de-Fonds en Suisse. Une fois terminée, l’installation sera la plus importante centrale photovoltaïque de Suisse occidentale : plus de 500 panneaux produisant 100 000 kWh par an pour un investissement total de 750 000 Francs Suisse.




Ce projet a été initié suite à la visite de la star américaine Léonardo DiCaprio, ambassadeur de la marque d’horlogerie de luxe depuis de 2009. L’acteur, ouvertement (et vertement :) ) défenseur de la planète, a visité l’usine avec un regard neuf pour se retrouver finalement à faire un véritable audit énergétique en chassant le moindre gaspillage d'énergie. Tout en respectant le travail des employés et de la marque, son œil créatif et inspiré a permis d’explorer de nouvelles voies d’améliorations environnementales.

Pour fêter ses 150 ans, TAG Heuer a d'ailleurs organisé le premier tour du monde en voiture 100% électrique (un roadster Tesla). Lors de ce parcours de plus de 37000 km semé d’embuches, la voiture a consommé environ 1/10 de la production annuelle de la future centrale électrique solaire. Leonardo, célèbre pour conduire une Prius hybride, aime à dire que son initiative va produire l’équivalent de l’énergie nécessaire pour 10 voyages autour du monde.



Parallèlement à ce chantier pharaonique, TAG Heuer vient également de dévoiler la première montre co-dessinée par DiCaprio : une version actualisée de l’Aquaracer 500M dont une partie des bénéfices de la vente sera reversée aux associations Natural Ressources Defense Council (NRDC) et la Croix Verte Internationale.

Il n’y a pas à dire, Leonardo DiCaprio est vraiment le moteur (électrique) de ces changements positifs chez TAG Heuer. Il n’est pas le seul people qui se présente comme écolo… à quand une initiative du même genre de Marion Cotillard chez Dior par exemple ? Je les encourage à faire entendre leurs voix et accélérer le changement, c’est la meilleure façon de s’assurer que the World will go on !

6 décembre 2010

A découvrir : Le sucre parfumé Framboise Ortie


Briser la monotonie, se faire plaisir simplement et découvrir de nouvelles saveurs : c'est le petit miracle gustatif du délice de la semaine.
Voici donc le troisième trésor de la rubrique gourmande consacrée à l'épicerie fine bio qui nous emmène jusqu'à Noël : le sucre parfumé Framboise & Ortie.

Un duo de saveurs insolite et inattendu pour ce sucre bio parfumé fruit du savoir-faire de la célèbre marque d'épicerie fine Quai Sud. Innovant sans cesse, Quai Sud crée pour notre plus grand plaisir ses gammes de sucres, cacaos, thés et cafés aromatisés, en recherchant les saveurs les plus exotiques et les plus originales.
Leur désir d’adopter une démarche citoyenne est à l’origine de Quai Sud Bio. Cette gamme de produits certifiés biologiques explore de nouvelles associations gustatives avec des parfums de sucres étonnants, des mélanges d’épices véritables invitations aux voyage ou des friandises à la fève de cacao torréfiée pour que “manger bio” rime aussi avec “cuisine gourmande”.
En ce qui concerne cet incroyable sucre Framboise Ortie, vous pouvez l'utiliser à l'infini  : yaourts, fromages blancs, boissons chaudes (thé, infusion,...), salades de fruits, crêpes, pâtisseries, cocktails, compotes, confitures, glaces, cuisine sucrée salée,… et parole d'ecocentric, il est excellent dans une charlotte aux fraises!
Sucre parfumé Framboise Ortie : 225g - 7,5€
Découvrir tous les produits d'épicerie fine bio Quai Sud Bio

4 décembre 2010

John Masters Organics : Le renouveau de la marque de soins naturels




Parti vivre et se ressourcer dans une forêt tranquille et reculée depuis près de 7 mois, John Masters s’y sent chez lui et continue à se laisser bercer par ce changement de vie magique.

Et ce n’est certainement pas sans lien avec les grands changements qui vont s’opérer bientôt chez John Masters Organics : la fin d’une époque, le début d’une autre, une renaissance !

On a ainsi appris la fermeture du salon de coiffure historique de New York ce 24 décembre. Ouvert il y a plus de 17 ans, c’était le seul salon de la marque dans lequel John Masters, précurseur du bio, a toujours défendu l’utilisation de produits naturels pour le soin bio des cheveux et a développé sa gamme au cours du temps.

Un endroit mythique qui disparaît mais pour mieux renaître car l’adresse va se transformer en un John Masters Organics Lifestyle Center & Institute. Plus de coup de ciseau ou de brushing naturel donc mais place à une herboristerie où une large sélection de plantes bio donnera naissance à des mélanges sains et curatifs commercialisés au poids dans la tradition des anciennes pharmacies.



John Masters cultivera lui-même certaines de ces plantes dans sa propriété au cœur de la forêt Californienne. Le reste proviendra principalement de cueillette raisonnée dans la forêt. La marque opère donc un vrai retour à la Terre et aux sources de la santé pour remettre au goût du jour le pouvoir magique des plantes.

Mais John Masters Organics ne s’arrête pas là pour son Lifestyle Center & Institute. On y retrouvera en effet une nouvelle ligne de soins cosmétiques bio « crus » et une collection d’huiles essentielles aux côtés de la gamme capillaire et cosmétique John Masters actuelle. Pour compléter cette actualité très dense, John Masters lance ces jours-ci une nouvelle collection de 4 soins pour le corps et les cheveux sans parfum ni huiles essentielles pour convenir aux peaux sensibles : un shampooing, un soin démêlant, un gel douche et un lait hydratant pour le corps. Baptisée Bare signifiant « nu », la gamme sera commercialisée dès la fin de l’année. Enfin, la marque présentera prochainement son Beurre pour le corps certifié Bio (USDA), un hydratant intense délicieux pour les peaux très sèches.
Pour soutenir la biodiversité, la nouvelle boutique de la marque offrira une sélection de graines de plantes bio à ses visiteurs. Une initiative qui fait suite à l’engagement financier de John Masters Organics pour la réalisation du film documentaire « Monsanto vs. The U.S. Farmer » (Monsanto contre le Fermier américain) qui dénonce la destruction et l’homogénéisation du vivant par le producteur géant de semences.




J’ai encore le soufflé coupé par tous ces projets et le virage de la marque qui prouve à nouveau son rôle de précurseur. Je fais donc une pause, brève, car ce n’est pas tout, loin de là ! Retour sur les actualités de John Masters Organics, pour de très très bonnes nouvelles.

Ces deux dernières années, la marque a investi plus d’un million de dollars de R&D pour la création d’une ligne de produits de coloration naturelle. Il semble que les efforts ont porté leurs fruits, car si on n’en sait pas encore énormément sur cette gamme de coloration écologique pour cheveux, John Masters en annonce la sortie pour le printemps-été 2011. Le nouvel Institut New-Yorkais John Masters Organics sera chargé de continuer à travailler sur l’amélioration des gammes pour les rendre toujours plus naturelles et respectueuses de l’environnement afin de poursuivre la transformation de l’industrie de la beauté.

Enfin, si l’unique salon de coiffure John Masters Organics au monde fermera bientôt ses portes à New-York, de nouvelles adresses devraient bientôt fleurir aux 4 coins du monde. Pour satisfaire aux demandes perpétuelles de ses partenaires salons « verts », John Masters Organics est en train de finaliser son concept de salon pour pouvoir le décliner en franchise. Un premier projet est attendu pour 2011…

Une actualité riche et de beaux projets qui promettent de grandes avancées dans le monde de la beauté bio. Pour en savoir plus, guettez l’arrivée très prochaine de la gamme Bare qui sera à découvrir en avant-première sur ecocentric dès lundi !

29 novembre 2010

A découvrir : les confiseries de fleur de camomille cristallisée


Cette semaine, pour notre rubrique hebdomadaire consacrée à l'épicerie bio gourmande, retour en enfance et à vos souvenirs de confiserie artisanale avec les fleurs et pétales cristallisés de la maison Magellan : place aux bonbons de fleurs de camomille cristallisées.

Le plaisir du sucre, les vertus relaxantes de la camomille, son goût subtil et floral... Jamais la douceur ne sera mieux symbolisée que par ces bonbons bio artisanaux à la camomille ! A découvrir également : fleurs d'hibiscus, de violette, de rose, de lavande... ou encore feuilles de verveine, de menthe...

La Maison Magellan, marque d'épicerie fine bio de grande qualité, vous propose de déguster des mets raffinés et a concocté un véritable hymne aux saveurs et senteurs exotiques pour vous plonger, le temps d’une dégustation, dans la peau de l'explorateur Magellan.

Son savoir-faire et son perfectionnisme mènent à l’excellence de leurs produits et une initiation aux voyages culinaires à travers la gastronomie. A découvrir également sur ecocentric, leur collection de miels bio précieux.

Confiserie de fleurs de camomille cristallisées : 60g - 12,90€
Découvrir tous les produits d'épicerie fine bio Magellan

23 novembre 2010

Le cachemire écolo par Ermenegildo Zegna



Je vous parlais il y a peu de la veste écologique Ecotene de la marque Zegna Sport (ICI). C’est aujourd’hui au tour de la ligne principale Ermenegildo Zegna de la maison de luxe italienne de donner le ton de l’engagement de la marque pour une mode plus respectueuse de l’environnement.


Une fois encore c’est tout le raffinement de Zegna qui s’exprime dans une collection capsule de pulls et gilets en cachemire n’ayant subi aucun traitement chimique d’aucune sorte si bien que le respect de l’environnement est présent à chaque étape de la fabrication de ces vêtements écologiques d’exception.




Du pur cachemire aux coloris exclusifs teinté naturellement avec des pigments végétaux issus de bois et herbes à l’origine de légères nuances dans la teinte entre chaque pièce pour faire de chacun des pulls en cachemire Oasi, une pièce unique. Du pur luxe durable...

Pour en savoir plus : www.ermenegildozegna.com

22 novembre 2010

A découvrir : Le cocktail d'huiles essentielles culinaires de Noël

Poursuivons notre saga gourmande avec, cette semaine encore, un produit bio d'exception pour passer des fêtes de fin d'année et un Noël ecocentric au possible : le cocktail d'huiles essentielles culinaires de Noël.

Je vous ai déjà parlé sur le blog ecocentric de la cuisine aux huiles essentielles bio (ICI). Un concept qui a de l'avenir car c'est une nouvelle façon de cuisiner qui est ludique, saine, simple, originale et source de plaisir.

Dans la gamme d'huiles essentielles culinaires Délices & Sens, j'ai choisi de vous présenter le cocktail Délice. Une composition qui porte merveilleusement son nom et est particulièrement bien adaptée à la saison : le mélange des épices et des zestes d'orange vous transportera dans l'atmosphère parfumée des marchés de Noël, du pain d'épices et des vins chauds.

Indispensable pour transformer subtilement vos desserts et cocktails et les mettre au goût du jour de cette fin d'année : quelques gouttes dans un crumble aux pommes, une crème brûlée, un cocktail, sur une crêpe, et vous voilà décoré du titre de grand chef cuistot (Je serais vous, j'achèterai en avance une jolie toque en papier blanc pour pouvoir être couronné sur l'instant).

Et si jamais vous manquez d'imagination, le chef cuisinier Aymeric Pataud, créateur de la gamme, a consacré un livre entier de recettes à l'utilisation de ces délicieuses huiles essentielles. Alors laissez-vous prendre au jeu de l’alchimie des saveurs en tentant cette révolution de palais ludique et passionnante avec ce mélange d'huiles essentielles culinaires de Noël.


Cocktail d'huiles essentielles culinaires Délice : 10 ml - 12€
Découvrir tous les produits d'épicerie fine bio Délice & Sens

18 novembre 2010

La grande histoire de l'Eau de Cologne


L’arrivée sur la boutique ecocentric d’Ablution, l’eau de Cologne de la marque de cosmétique bio fraîchement préparée Hévéa, m’a donné envie de chercher à en savoir plus sur l’histoire de cette fameuse eau si célèbre mais à l’origine relativement méconnue.
Nous voici donc en Allemagne à Cologne en 1695 où Paul Feminis, épicier italien, crée la formule d’une eau alcoolisée, parfumée à base d’huile de bergamote. Son odeur fraîche contraste avec les parfums musqués dont on s’aspergeait jusqu’alors. Ses notes dominantes d’agrumes (bergamote, citron, orange) sont associées à des notes de cœur de romarin et de lavande sur une note de base de fleur d’oranger.

Avec l’aide de son petit neveu Giovanni Maria Farina (Jean-Marie Farina en français), Paul Feminis commercialise la formule de son eau dès 1709. Il la lèguera par la suite à son petit-neveu Jean-Marie Farina qui, bien inspiré, en déposera le brevet à la faculté de médecine de Cologne en 1727.
L’ « eau de Cologne » fut donc baptisée ainsi en hommage à sa ville d’adoption et en français qui était la langue incontournable de l’époque dans les hautes sphères de la société. Il faut en effet se rappeler qu’en ce temps-là  la ville Etat de Cologne était extrêmement riche et que seuls quelques privilégiés (comprendre des gens fortunés ou travaillant dans des métiers nobles) pouvaient y établir résidence.

Le succès incroyable et immédiat de l’eau de Cologne fut des envieux et de nombreuses copies se retrouvèrent bientôt en circulation : presque 2000 plagiats de l’Eau de Cologne de Farina furent recensés. Charlatans et marchands ambulants eurent vite fait de lui prêter des bienfaits thérapeutiques incroyables pour vendre leurs flacons en plus grand nombre.
Mais c’est un peu plus tard que l’eau de Cologne acquis quasiment le statut de médicament ; Le 8 octobre 1792, un moine chartreux offrit au jeune commerçant Wilhelm Muelhens un présent de mariage unique : la recette secrète d’une de ces « aqua mirabilis »,  une eau miraculeuse à usage interne et externe. Wilhelm Muelhens cru immédiatement au potentiel de cette recette particulière et ouvrit peu de temps après une petite fabrique dans la Glockengasse à Cologne. Le caractère bienfaisant vanté est tel, qu’on joint à chaque flacon vendu, une petite notice indiquant, en détail, les usages et les effets de cette « eau miraculeuse ». Ainsi, explique-t-on que les jeunes gens peuvent avaler 20 à 30 gouttes de cette eau, mélangées à de l’eau ou du vin, tandis que les personnes plus âgées pourront, elles, en avaler 50 à 60 gouttes, pour freiner, notamment, un rythme cardiaque trop rapide. On indique également que l’eau guérit les maux de tête lorsque l’on inspire cette fragrance quelques minutes.

Son « eau de Cologne » remporta un franc succès et devint très prisée. Elle comptait même parmi ses utilisateurs enthousiastes des personnalités célèbres telles que Johann Wolfgang von Goethe et Richard Wagner. Mais le caractère médical de cette Eau de Cologne disparaîtra très vite, lorsqu’en 1810, Napoléon Bonaparte, lui-même adepte de l’Eau de Cologne de Farina, imposa par décret que l’on divulgue officiellement les secrets des formules des médicaments. Wilhelm Muelhens et les autres fabricants d’Eau de Cologne ne souhaitant pas se plier à ce décret, décidèrent de donner à leur produit une nouvelle image, en la qualifiant d’eau de toilette à usage externe.

La petite entreprise de Wilhelm Muelhens prospéra et est encore considérée aujourd’hui comme une grande marque d’Eau de Cologne plus connue sous le nom de 4711 Original Eau de Cologne. C’est en 1794 que la fabrique reçoit le nom de 4711, sous l’’occupation de la ville par les troupes françaises, qui instituèrent une numérotation consécutive de toutes les maisons dans les rues de la cité (la fabrique d’Eau de Cologne occupait le N°4711 dans la Glockengasse). La maison de Wilhelm Muelhens reçut le numéro 4711 d’un soldat français dont on raconte qu’il peigna les numéros sur les entrées sans même descendre de son cheval.


Si les héritiers de Farina se sont battus presque 80 ans devant la justice pour la propriété du nom déposé « Eau de Cologne », celui-ci est rentré malgré eux dans le langage courant comme terme générique pour désigner plus généralement un parfum léger de concentration moindre en essences : de 4 à 6%  contre 7 à 12% pour une eau de toilette et de 12 à 20% pour une eau de parfum.

Hormis la 4711, les eaux de Cologne les plus célèbres de l’Histoire sont l’Eau de Cologne impériale de Guerlain, L’Eau de Cologne English Lavender de Yardley ou encore L’Eau de Cologne Extra-Vieille des Frères Roger & Gallet. Il faut d’ailleurs préciser que la formule originelle créée par Farina appartient à la marque française : en 1806, un héritier de la formule, s’est installé comme parfumeur à Paris, au 331 du Faubourg Saint-Honoré (déjà un emplacement de choix à l’époque) avant d’être racheté en 1863 par les frères Roger & Gallet qui en perpétue la tradition (et le succès commercial) encore aujourd'hui.


L’Eau de Cologne a donc finalement une belle histoire Européenne : un parfum au nom français créé par un Italien en Allemagne revisité aujourd'hui par la marque franco-espagnole Hévéa pour créer la très belle Eau de Cologne bio Ablution.
Hévéa, spécialiste de la cosmétique bio fraîchement préparée a mis tout son savoir-faire et réunit des ingrédients d'exception pour faire d'Ablution (dans le vocabulaire religieux, l’ablution désigne une purification rituelleune Eau de Cologne tonifiante et rafraîchissante qui parfaitl’hygiène corporelle dans un véritable instant d’accomplissement de soi.

Les différentes étapes de la fabrication minutieuse de l'Eau de Cologne bio Ablution sont :

L’élaboration des teintures et des eaux florales
A froid, durant plusieurs mois de macération dans l’alcool biologique, la plante libère délicatement toute la subtilité de chacune de ses effluves. Les eaux florales utilisées sont, quant à elles, obtenues par un processus d’extraction doux à savoir la vapeur d’eau qui condense toutes les propriétés et fragrances des fleurs dans des eaux miraculeuses.
L’assemblage
Une fois chaque composante patiemment élaborée, l’assemblage consiste à les mélanger d’après la formulation aromatique du parfumeur.


Le glaçage et la filtration
Une fois le mélange obtenu, celui-ci est alors placé au froid pour se clarifier, puis filtré pour enlever tous les dépôts susceptibles de gâcher la pureté de la Cologne.
La maturation
Durant ensuite 2 à 3 mois, le mélange est laissé reposer afin de laisser tous les ingrédients correspondre entre eux et affiner ainsi la fragrance.
Le conditionnement et l’étiquetage
Chaque Ablution est ensuite conditionnée et étiquetée à la main par Hévéa au fur et à mesure des commandes afin de lui conserver toutes ses senteurs originales.


Ablution contient ainsi dans chacune de ses gouttes le patrimoine ancestral de la parfumerie antique. Encens et résines infusés, mosaïques d’eaux florales, macérations d’épices et de bois... toute la rondeur de matières brutes millénaires, la finesse d’un art minutieux et recherché, la passion des senteurs intemporelles. 

Je ne vous cache pas mon véritable coup de coeur pour ce merveilleux produit.

15 novembre 2010

A découvrir : L'huile d'olive bio à la truffe blanche



D'humeur gourmande et surtout parce que les fêtes de fin d'année, propices à tous les délices, s'approchent enfin (déjà ?), voici le produit d'épicerie fine bio d'exception de la semaine : l'huile d'olive à la truffe blanche.
Cette huile d’olive bio vierge extra est aromatisée à la truffe blanche dite Tuber Magnatum Pico. Cette espèce, généralement appelée Truffe blanche d'Alba en référence à son origine géographique, ne pousse que dans le Piémont (Italie) et est l'une des plus recherchées et donc des plus chères (généralement plus chère que la truffe noire). Elle présente la particularité d'avoir un fort parfum alliacé (rappelant l'ail).
Cette huile unique est le résultat d’une aromatisation naturelle dans laquelle la truffe d'Alba et l’olive dévoilent tous leurs parfums pour des accords subtils et complexes. Le secret d'une expérience culinaire hors du commun pour donner un souffle nouveau à vos petits et grands plats.
Le conseil ecocentric : elle se marie agréablement avec les œufs, les champignons, volailles, veau ou bœuf. Excellente en touche finale sur les pâtes ou les pommes de terre et avec tous les mets de fêtes : foie gras, chapon, purée de marrons, risottos… 


Huile d'olive bio à la truffe blanche : 100 ml - 15€
Découvrir tous les produits d'épicerie fine bio 1001 Huiles

14 novembre 2010

Emma Watson : de Harry Potter à la mode bio


Emma Watson, la célèbre actrice anglaise qui interprète la jeune Miss Granger dans la saga à succès Harry Potter, aurait été approchée par la célèbre styliste italienne Alberta Ferretti pour créer une ligne de vêtements bio.

Ce projet prévu pour l'an prochain a été initié par la styliste qui a beaucoup apprécié la collection concoctée par la jeune anglaise pour la marque de mode équitable et bio People Tree. Joliment intitulée Love from Emma, la collection de la jeune star marrie les contraintes du commerce équitable à un style terriblement dans l'air du temps : entre romantisme champêtre et glam'rock à l'anglaise.

Celle qui lors de la sortie de la ligne Love from Emma déclarait : “I’m really not interested in doing it for my own ego. I’m not a designer. If someone asked me to do something that was beneficial to a cause, then maybe I’d consider it, but not just ‘Look at me! I’ve got my own line!’” (Je ne souhaite vraiment pas faire ça par égo. Je ne suis pas styliste. Si quelqu’un me propose un projet servant une cause juste, j’y réfléchirai peut-être, mais certainement pas dans le but de dire : « Regardez-moi, j’ai ma propre marque de vêtements ») semble donc avoir été entendue et trouvé une cause qui valait la peine d’être défendue…

Toute la question est maintenant de savoir ce que va proposer le duo Watson-Ferretti… 
Hypothèse 1 : « Emma Watson organic »
Une ligne pour ado et jeune femme afin d’exploiter la célébrité de l’actrice parmi cette tranche d’âge et permettre à Alberta Ferretti de toucher un autre public que sa clientèle habituelle (il faut compter plusieurs centaines d’euros pour imaginer s’offrir une pièce de Philisophy, la ligne bis de la créatrice de mode, les prix s’envolent sur la marque Alberta Ferretti). C’est plus ou moins l’exercice auquel s’est prêté Emma Watson pour People Tree sans bénéficier de la puissance créatrice et de la renommée de la marque italienne.


Hypothèse 2 : « Emma Watson for Alberta Ferretti »
Un label de mode bio haut-de-gamme très couture façon Alberta Ferretti. On resterait donc dans l’univers de la styliste Italienne mais avec une collection tournée vers les matières naturelles et le coton bio. Je n’imagine cependant pas en quoi la maison de mode aurait intérêt à se tourner vers l’actrice pour une collaboration. Je sous-estime peut-être la force d’avoir Emma Watson comme égérie. Ayant récemment posée pour Burberry, la petite fille du film Harry Potter a en effet prouvé au monde qu’elle est devenue une bien jolie jeune femme très en vue.

Emma Watson rejoindra dans tous les cas la liste des stars anglaises qui se lancent dans le bio comme Bono avec la marque de mode bio Edun ou la cosmétique bio de Jo Wood.
Je suis donc curieux de découvrir ce nouveau label de mode bio dont le nom à lui seul une fois connu sera révélateur de la direction choisie. Entre le charme de la jeune anglaise et le talent de la styliste italienne, je pense que l’avenir nous réserve une bien jolie surprise.

9 novembre 2010

A découvrir : Le miel de Manuka


Parce que vous n'avez pas forcément eu l'occasion de le découvrir encore, et parce que la période des fêtes arrive à grands pas, je vous propose de vous faire découvrir chaque semaine jusqu'à Noël un produit d'épicerie fine bio d'exception.
Pour vos idées de recette ou de cadeau, voici donc le premier trésor : le miel de Manuka.


Le Manuka est un arbrisseau à fleurs de la famille des Myrtacées originaire de Nouvelle Zélande dont le pollen donne un miel aux vertus médicinales incroyables grâce à un composant unique, le methylglyoxal. Ce dernier confère au miel des propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes, antibactériennes et antiseptiques. Il est de plus bon pour la circulation sanguine. Il est donc conseillé pour les ulcères, les infections gastro-intestinales et les maux de gorge.

Un indice de 15+ signifie que la teneur en Methylglyoxal est supérieure à 15mg par kilogramme.
Mais le miel de Manuka est avant tout un miel délicieux à la saveur typique de caramel en fin de bouche. Idéal pour mélanger à un yaourt  ou du fromage blanc ou à la cuillère pour les plus gourmands. Délicieux sur des toasts beurrés, du pain grillé ou des viennoiseries.
Le miel de Manuka de Daylesford, une très jolie maison d'épicerie fine bio dont je vous ai déjà parlé (ICI) est récolté loin de toute pollution dans les forêts de Nouvelle Zélande par Gary Jeffrey, un pionnier du bio qui exploite des ruches dans la montagne de Beech. Transporté par bateau, le miel est ensuite mis en pot en Angleterre sans aucun ajout ni retrait.

Miel de Manuka 15+ : 227g - 19,50€
Découvrir tous les produits d'épicerie fine bio Daylesford Organic

5 novembre 2010

Interview : Didier Arthaud , créateur de la marque de cosmétique bio pour homme 66°30



Il est de ces gestes qui deviennent une évidence, un besoin, une envie, un plaisir. Utiliser les soins 66°30 sont devenus de ceux-là pour moi.

Les déséquilibres alimentaires (tous les adeptes du sweet taste me comprendront), le rasage, le stress, la pollution & le manque de sommeil sont les pires ennemis de l'homme urbain moderne. Et j'ai la malchance (la chance ?) d'être de ceux-là.

L'équation est sans appel : teint livide, cernes, traits tirés, mauvaise mine = bien-être, confiance en soi et potentiel de séduction en berne...
C'est en cherchant une solution à ces problèmes, avec bien entendu l'objectif d'être le plus bio possible (quel homme n'a pas envie d'être le plus bio possible ? Facile... ) que j'ai découvert la marque de cosmétique bio pour homme 66°30.

Une gamme courte, simple, évidente et orientée solutions et résultats avec jusqu'à 80% d'ingrédients certifiés bio, bref une marque faite pour moi. Je dirais même pour n'importe quel homme non ?

Je vous propose donc de la découvrir aux côté de Didier Arthaud, son créateur, qui a gentiment accepté de se soumettre à l'exercice de l'interview ecocentric.





Bonjour Didier, merci d’avoir accepté de répondre à mes questions. Pour ceux (et celles…) qui ne connaissent pas encore 66°30, pourriez-vous nous présenter votre marque ?


66°30 est une jeune marque française innovante de produits cosmétiques bio particulièrement dédiée aux hommes pour répondre à l’essentiel des besoins quotidiens de leur peau :
purifier, hydrater, nourrir, protéger, régénérer et apaiser



Les soins pour homme ont connu un essor incroyable ces dernières années mais, avec 66°30, vous avez été l’un des précurseurs de la cosmétique bio pour homme. 
Est-ce que l’homme d’aujourd’hui est sensible au contenu des soins qu’il utilise au quotidien ?


Le monde dans lequel nous vivons est chaque jour plus dur, plus exigeant (il laisse d’ailleurs de plus en plus de personnes sur le bord de la « route »). Dans cet environnement souvent hostile, parfois agressif et violent, chacun de nous sent le besoin de se recentrer sur des choses essentielles.
Or, prendre soin de soi, est une expression qu’il convient de remettre au goût du jour.
Pas dans une démarche purement égoïste telle qu’on a pu le vivre dans les années 80 ou 90 mais beaucoup plus dans une démarche d’équilibre personnel indispensable, justement, pour pouvoir mieux vivre avec soi-même et avec les autres.



Je suis convaincu que l’homme d’aujourd’hui se laisse de moins en moins berner par les campagnes marketing d’un autre âge qui font croire que, parce qu’on le vaut bien, nous allons tous être ces visages lissés, retouchés à l’extrême via Photoshop, de mannequins qui, eux non plus, n’ont pas d’âge…
L’homme d’aujourd’hui a besoin de sens, dans les produits qu’il consomme comme dans les combats qu’il mène au quotidien.


En revanche, contrairement aux femmes qui, elles, ont déjà acquis une vraie maturité sur le bio, les hommes sont encore très peu informés des avantages structurants d’acheter des produits cosmétiques bio.
Un des objectifs de 66°30 est donc de contribuer à mieux faire comprendre les enjeux d’utiliser des produits cosmétiques bio, utilisant des ingrédients et des technologies innovantes qui respectent la nature, notre environnement et… notre peau !






Depuis la création de la marque 66°30, avez-vous remarqué une évolution sur ce point de la part de la presse, des distributeurs, des hommes en général ?


Oui, le changement est très visible et, surtout, beaucoup plus rapide que nous l’avions imaginé.
Nous passons beaucoup de temps dans les points de vente et nous voyons bien que les hommes sont de plus en plus réceptifs à ces questions de « précaution », de « respect » d’eux-mêmes, de leur environnement et de l’environnement en général.


Dès lors que l’efficacité du produit n’est pas en cause, nous avons un taux d’adhésion impressionnant des personnes qui découvrent la puissance et les bienfaits de dizaines de plantes telles que nous les retrouvons dans chacun des produits de la gamme 66°30.


Pour vous-même, quel a été le déclic qui vous a fait créer 66°30 et vous lancer dans le bio ?

Après avoir passé plus de 20 ans au sein de directions marketing et commerciales de grands groupes français internationaux, j’ai eu le besoin urgent de contribuer à la construction d’un monde différent, centré sur la qualité et sur « l’équité » des échanges commerciaux, sur la confiance et la transparence entre une marque, un produit et le consommateur, sur le respect des fournisseurs, des prestataires, des personnes qui œuvrent autour du projet et des consommateurs…
En ce sens, le bio et les produits cosmétiques étaient une évidence.


Quant à pourquoi une marque pour homme, tout simplement puisque, comme vous l’avez souligné au début, il n’existait pas de produits sur le marché qui correspondaient vraiment à mes besoins de cadre, quadra, urbain, en quête de produits simples, efficaces et de qualité…



Quel est le bestseller de la gamme ?


Difficile de répondre à cette question car notre gamme est courte et que chaque produit est à la fois complet et « multiple ».
Notre bestseller est le Cycle Précision, un Contour des Yeux exceptionnel, tant d’un point de vue texture (il pénètre très rapidement, ne laisse aucune trace…) qu’en termes d’efficacité anti-rides, anti-cernes, et anti-poches. Il est en outre très décongestionnant, ce qui procure un vrai plaisir le matin et qui le rend vite addictif…





Quand on est un homme créateur d’une marque de soins bio pour homme, ça doit être tentant de se constituer sa trousse de toilette idéale… Est-ce que ça a été votre démarche ? Quel est votre soin préféré ?


En effet, la gamme courte de cinq soins 66°30 est un peu un condensé de tout ce dont nous, hommes, avons besoin, sans pour autant se retrouver face à des dizaines de produits dans son placard de salle de bains.
Mon produit favori est le Cycle Nuit qui, contrairement à ce que pourrait laisser penser son nom, est un soin hydratant et régénérant exceptionnel. Personnellement, je le mets chaque matin car il a une efficacité exceptionnelle contre les rides tout en étant très matifiant, non gras et avec, en plus, un petit effet « repulpant » très agréable à sentir toute la journée.


Entre 66°30 et Didier Arthaud c’est donc une histoire d’amour au quotidien ! Avez-vous tout de même des infidélités à nous avouer ?

Infidélité par rapport aux produits existants de la marque non ! Je n’ai rien trouvé de mieux depuis que j’ai les produits tels que je les souhaitais lors du long travail de création et de développement des formules. Je suis un homme plus que fidèle ! En tout.

En revanche, peut-on parler d’infidélité par rapport aux produits 66°30 qui n’existent pas (encore) ?

Actuellement je me tourne vers d’autres marques que 66°30 pour ma mousse à raser, mon déodorant, mon nettoyant visage, mon scrub et mon shampooing.


Mais j’ai bien l’intention que ça dure le moins longtemps possible car, là encore, je ne parviens pas à trouver par exemple une mousse à raser ou un déodorant bio qui soient à la hauteur de mes attentes… ;)
Le fait que 66°30 ne propose pas certains produits est en effet une bonne raison. Mais si je comprends bien la gamme 66°30 va bientôt s’enrichir, pouvez-vous nous en dire davantage ?

Et bien oui, car, depuis plus d’un an, nous travaillons au développement de trois nouveaux produits qui sont sur le point de sortir et qu’Ecocentric aura le privilège d’une avant première :
  • Un scrub + masque 3-en1 qui purifie la peau en profondeur et donne une sensation de « peau neuve » assez incroyable
  • Un nettoyant visage quotidien ultra-doux et régulateur de sébum, sans allergènes
  • Un gel douche Corps & Cheveux ultra-rinçable, sans allergènes, et aux agentes nettoyants 100% végétaux…



Enfin, ma classique dernière question: si vous deviez définir ce qu’être « ecocentric » signifie pour vous ?


Pour moi, ecocentric est l’opposé d’égocentrique.
Ce n’est pas être centré sur soi et tout ramener à soi mais, au contraire, partir de soi, de son équilibre personnel pour, progressivement, s’ouvrir aux différents cercles de notre environnement, le cercle intime, le cercle familial, amical, professionnel, social…


Ainsi, ecocentric me parle de rayonnement de soi vers les autres avec, bien-sûr, un respect inscrit dans ses gènes de notre environnement, une démarche écologique qui place l’homme au centre de ses préoccupations…
En fait, ce terme met en un seul mot beaucoup de ma démarche personnelle et de celle de 66°30. Je suis donc très fier que 66°30 soit désormais une marque « ecocentric »…



Merci beaucoup à Didier Arthaud pour son accueil, son récit de l'aventure 66°30 et son point de vue d'expert passionnant sur la cosmétique bio pour homme.

Je suis ravi que 66°30 se considère comme une marque ecocentric, et ce qui est sûr c'est qu'ecocentric en penche pour 66°30 !


Pour en savoir plus : http://www.66-30.com
Acheter la cosmétique bio pour homme 66°30 en ligne sur www.ecocentric.fr

4 novembre 2010

Zegna Sport : le sport chic écologique


Zegna Sport est la ligne outdoor et performance de la maison de mode pour homme de luxe italienne Ermenegildo Zegna. En quelques mots, c'est une collection de produits techniques et innovants centrée sur la fonctionnalité et le confort de chaque pièce aux proportions modernes et matériaux innovants.
C'est tout le sport chic à l'italienne, j'adore !

Depuis 2007, Zegna Sport propose maintenant chaque année une collection capsules de vestes écologiques en polyester recyclé.

Cette innovation exclusive de Zegna Sport consiste en une fibre constituée à 100% de matières plastiques recyclées. Un procédé de fabrication novateur qui combine une haute performance technique à la protection de l'environnement.
Le tissu extérieur, le rembourrage, la doublure, les coutures, la membrane d'aération, pas un seul élément n'est pas issu du recyclage.


Après l'incontournable Solar Jacket de l'an dernier équipée de cellules photovoltaïques pour recharger son Ipod à l'énergie solaire sur les pistes,





Et son blouson écologique version printemps-été 2010,




Zegna Sport présente cette saison la veste Ecotene :



Développée en collaboration avec Rinnova et Thermore, spécialistes des fibres naturelles, écologiques et isolantes, la nouvelle fibre recyclée de Zegna Sport est encore plus résistante.



La veste augmente ainsi sa durabilité grâce à des coutures renforcées pour une très haute résistance aux conditions extrêmes et une imperméabilité à l'eau hors du commun (jusqu'à 10m de pression).

Zegna Sport propose ainsi la solution idéale pour se protéger et protéger la planète avec élégance.

LinkWithin